Echappement

Réduire le volume sonore produit par la détonation des gaz, les évacuer et diminuer la toxicité de leurs émissions, mais aussi participer au bon fonctionnement du moteur pour lequel elle a été spécifiquement conçue… la ligne d’échappement est l’un des organes essentiels pour le bon fonctionnement de votre véhicule.

Les changements climatiques fréquents, les écarts de température, la corrosion par l’eau ou le sel soumettent l’échappement à rude épreuve : il doit faire l’objet d’une attention particulière.

Un échappement en bon état évite la surconsommation de carburant.

Un catalyseur opérationnel réduit la nocivité des gaz de combustion.

Sans bruit ni vibrations, la ligne d’échappement participe au confort du conducteur et de ses passagers.

Principaux problèmes liés à l'échappement

Nuisances sonores

Un bruit inhabituel ou carrément excessif ? Il y a sans doute une fissure, un trou dans la ligne d’échappement de votre véhicule. Outre l’inconfort à bord, c’est aussi beaucoup de nuisances sonores partout où vous passez, des risques de dysfonctionnement du moteur, une usure excessive des soupapes d’échappement et une surconsommation d’essence. A réparer d’urgence !

Perte de puissance

Un manque de puissance peut être également à l’origine d’une détérioration sur la ligne d’échappement :

  • défaut du catalyseur qui obstrue le passage des gaz

  • défaut de sonde lambda qui envoie une mauvaise information pour le mélange air/essence.

Vibrations, cognements

Des vibrations, des grondements sourds, des pièces qui s’entrechoquent sous le châssis, contre le plancher du véhicule… Il y a un problème de fixation : perte d’un silentbloc (pièce en caoutchouc évitant le contact entre pièces métalliques et réduisant les vibrations), casse d’une pièce de fixation suite à un contact (trottoir, ralentisseur…) ou rupture de la ligne d’échappement. Un contrôle s'impose !

Les réponses à vos questions les plus courantes

La sonde lambda (ou sonde à oxygène) mesure la composition des gaz d’échappement et la quantité d’oxygène présente dans ces gaz. Les informations ainsi collectées sont envoyées au système d’injection du véhicule afin de permettre la régulation des quantités de carburant à injecter dans les cylindres. Cela permet d’optimiser le mélange air/carburant donc la consommation de carburant et réduire les émissions polluantes.


Une sonde défectueuse c’est :
- une surconsommation de carburant
- une détérioration prématurée du catalyseur
- une émission excessive des gaz polluants entraînant une contre-visite au contrôle technique.
- un possible ressenti de perte de performance du véhicule

Le catalyseur permet de réduire de plus de 90% les émissions polluantes (monoxyde de carbone, hydrocarbures imbrûlés, oxydes d'azote) en transformant les gaz nocifs en gaz non toxiques. Cette transformation chimique se fait par catalyse dans la structure interne en nid d’abeille et à haute température (environ 300°).

Le rôle du silencieux arrière est de limiter au maximum les bruits émis par le moteur afin de répondre aux normes en vigueur. ​

Le filtre à particules (FAP) permet de retenir les particules fines nocives pour l’homme contenues dans les gaz de combustion des moteurs diesel. Le FAP ne fonctionne qu’à haute température : son efficacité est donc réduite sur les courts trajets. Il doit être entretenu régulièrement pour préserver sa durée de vie et son efficacité.

L’AdBlue® est un additif utilisé pour les véhicules à moteur diesel nouvelle génération équipés de la technologie SCR (réduction catalytique sélective).

Solution composée à 32,5% d’urée et à 67,5% d’eau déminéralisée, son utilisation permet de réduire de façon significative les émissions polluantes d’oxydes d’azote et ainsi de répondre aux nouvelles normes Euro en vigueur.

Les véhicules diesel fonctionnant avec cet additif possèdent un réservoir spécifique à remplir régulièrement, pour une évacuation optimale des gaz d’échappement.

 

  1. Faites contrôler votre ligne d’échappement à chaque révision annuelle de votre véhicule.

  2. La sonde lambda a une durée de vie de 150 000 km environ. Pensez à la faire remplacer pour maintenir le juste équilibre air/carburant inhérent au bon fonctionnement de votre véhicule.

  3. Pour conserver les meilleures performances moteur et rester dans les normes anti-pollution du contrôle technique, faites remplacer le catalyseur tous les 100 000 km.

  4. Pour préserver toute son efficacité, le filtre à particules est à remplacer tous les 80 000 à 120 000 km. Référez-vous au carnet d’entretien de votre véhicule.

  5. Enfin, si vous possédez un véhicule diesel « nouvelle génération », pensez à faire le plein d’AdBlue® si le témoin d’alerte s’allume sur votre tableau de bord

OK

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus